Mundillo Taurino

ESCALAFON : du 50ème au 41ème

Juan DEL ALAMO : Temporada décevante pour le torero salamantin qui termine l’année 2019 avec seulement 8 contrats et 8 oreilles obtenues. Sa vuelta à Las Ventas et son triomphe à Salamanque sont les deux faits majeurs de sa temporada.

Eugenio DE MORA : Bonne temporada pour le torero espagnol avec une oreille obtenue lors de la San Isidro. Belle prestation pour le matador de 44 ans qui a triomphé dans quelques arènes de seconde zone.

JUANITO : Le torero portugais a pris l’alternative le 22 juin dernier à Badajoz. Il solde cette première temporada en tant que matador avec 8 corridas, la plupart en troisième catégorie. A garder à l’oeil pour 2020.

Thomas DUFAU : Temporada en dents de scie pour le torero landais avec notamment deux passages à Las Ventas sans histoire. Son fait majeur est la sortie en triomphe des arènes de Vic-Fezensac où Dufau a coupé une oreille de chacun de ses adversaires de Cebada Gago.

Miguel Angel PACHECO : C’est la révélation de cette Temporada 2019 ! Pour sa première saison complète (alternative en 2018), le torero de Cadiz a laissé une très bonne sensation à Vic-Fezensac face aux Dolores Aguirre. Sa prestation lui a valu de faire à nouveau le paseo dans la cité gersoise avec les Pedraza et l’opportunité de toréer à Bayonne pour la corrida à 6 matadors. On devrait le revoir en 2020 notamment en France !

Alberto LAMELAS : Bonne temporada également pour la torero de Jaén avec un triomphe en début de temporada à Aignan puis à Teruel au mois de juillet. Il obtient également le prix du triomphateur de la Féria d’Alès face aux toros de Concha y Sierra. Il faudra une nouvelle fois compter sur lui en 2020 dans le créneau des corridas dures.

Javier CORTES : Blessé très sérieusement à l’oeil à Las Ventas lors de la corrida concours, Javier Cortés a connu une temporada de bonne facture avant d’être mis sur la touche. Triomphe lors de la Féria d’Istres puis prestations remarquées à Céret puis Mont de Marsan. On espère tous que le torero madrilène retrouvera rapidement la vue de son œil.

FILIBERTO : Temporada exclusivement en Espagne même si on a pu le voir lors du festival de Samadet. Le torero de Calasparra près de Murcia a torée exclusivement en troisième catégorie

EL ADOUREÑO : Une seule tarde en France, à Mauguio avec une sortie en triomphe. Le gersois paye ses mauvaises prestations en novilladas mais se console avec 9 contrats en Espagne.

Juan ORTEGA : Boosté par une vuelta à Las Ventas puis l’obtention d’une oreille le 15 août, le reste de la temporada de Juan Ortega a été plus délicat notamment lors de sa présentation décevante à Dax. On le reverra sans aucun doute en 2020.

A DECOUVRIR DEMAIN : le classement détaillé et commenté du 40e au 31ème !

%d blogueurs aiment cette page :