Mundillo Taurino

ESCALAFON : du 40ème au 31ème…

On continue notre TOP 50 avec les matadors classés entre la 40ème et 31ème place !

Morenito DE ARANDA : Il connait l’une des temporadas les plus compliqués depuis longtemps ! Le torero de Burgos paye plusieurs saisons en demi-teinte et se contente cette année à des arènes de troisième catégorie en majorité.

SANCHEZ VARA : Bonne saison pour le torero de Guadalajara avec une vuelta à Las Ventas face à un toro de San Martin. Beaucoup de triomphe en troisième catégorie face à des ganaderias pas toujours faciles !

Esau FERNANDEZ : Temporada fleurie également pour Esau Fernandez qui obtient beaucoup d’oreilles même s’il faut tenir compte que les 11 corridas ont été faites dans des arènes de troisième catégorie.

David GALVAN : Après une année 2018 de haut vol, l’année 2019 s’annonçait sous de bonnes augures. Mais une blessure à Alfaro le 16 août lui a fait perdre 14 contrats !

Domingo LOPEZ CHAVES : Retour au premier plan pour Lopez Chaves avec seulement 13 corridas mais des tardes importantes dans des arènes de première catégorie : Madrid, Bilbao ou Arles. L’expérience et le sens de la lidia du salamantin reste aujourd’hui un élément essentiel du circuit taurin. Il sera de la partie en 2020 où il fêtera ses 22 ans d’alternative.

Fernando ROBLEÑO : Temporada de bonne facture pour la madrilène qui effectue une vuelta à Las Ventas en début de temporada. 20 ans d’alternative pour lui l’an prochain !

Angel TELLEZ : Matador d’alternative depuis le 7 avril 2019, Angel Tellez a obtenu de nombreux triomphes en arènes de seconde catégorie malgré un passage sans histoire à Madrid pour sa confirmation. A voir en 2020.

FINITO DE CORDOBA : Matador de toros depuis 1991, Finito est l’un des toreros avec le plus d’ancienneté sur le circuit (avec Enrique Ponce). Il coupe une oreille de poids en début d’année lors des Fallas de Valencia ce qui lui permet de toréer lors de la San Isidro ou à Bilbao. Un torero atypique !

Joaquin GALDOS : Une vuelta à Sevilla et une sortie a hombros des arènes de Béziers sont les deux points culminants de la Temporada de Joaquin Galdos avant une très sérieuse blessure à Bayonne après avoir coupé une oreille à un toro de La Quinta. Nul doute que nous verrons le torero péruvien en France lors de la prochaine saison.

Juan LEAL : Après une année 2018 terminée en tant que révélation, il fallait confirmer en 2019 ! Chose faite pour le matador français notamment avec plusieurs prestations méritoires de l’autre côté des Pyrénées notamment à Bilbao (2 oreilles) mais aussi Pamplona, San Sebastian, Madrid, Logroño) et des triomphes à Béziers et Nîmes. 2020 sera une nouvelle fois une année importante !

%d blogueurs aiment cette page :