Hagetmau : Piquante novillada non piquée

Lot d’Alma Serena divers de comportement et de trapio, meilleurs les 3 premiers le second très bien présenté, à la limite de l’utrero. Novillada en deux temps avec d’abord 3 erales classiques qui ont permis puis une deuxième partie beaucoup plus houleuse.

Nino Julian reçoit le premier eral colorao qui a un très bon recorrido par largas de rodrillas, il est distrait, fait un de tours de piste, mais a une bonne corne droite. Le nîmois l’amène au centre et fini par chicuelinas. Quite de Juanito désarmé mais qui termine par une belle revolera. L’eral conserve beaucoup de gaz, bon tercio de banderilles de la part du Nino malgré quelques passages à vide.

Le torero prend la droite de suite, la deuxième série fait sonner la musique. Il semble chercher le sitio. Conseillé par le matador de toros Patrick Varin il améne l’eral aux tercios. Il se fait engancher la muleta sur la gauche mais donne une série de naturelles de qualité. Fin de faena par redondos inversés. Epée de côté mais engagée, la deuxième lame sera concluante. Une actuation convaincante dans l’ensemble malgré ce bémol aux aciers.

Juanito amène vers le centre un novillo d’une magnifique présentation. Il réalise un quite par chicuelinas mains basses un peu précipité. Brindis au public et début de faena genoux à terre. Il est bien à gauche malgré le retour rapide de l’eral et arrive à mettre de l’émotion dans sa faena. Renversé heureusement sans apparente gravité. Adornos par manoletinas. Estocade légèrement atrevesada après trois essais et un descabello.

Andoni Verdejo touche un castano très mobile et intéressé. Il livre une actuation sol y sombra en commençant par le côté sol en servant des véroniques genoux à terre et très templées. Deux demi exquises. Il brinde lui aussi au public. Beau changement de main en début de faena. Il arrive à se croiser un peu. Vu le parfum laissé à la cape, on s’attendait à la révélation de l’après-midi mais la faena va à menos. Il se fait bousculer sur un trincherazo. Tiers d’épée en arrière et estocade concluante au troisième essai.

Le jury désigne Juanito et Verdejo pour toréer le quatrième et cinquième.

Le quatrième exemplaire a énormément de gaz. Il met en difficulté la cuadrilla du novillero mais Tomas Ubeda arrive tout de même à clouer des paires de bonnes facture. Juanito l’attaque au centre en lui baissant la main. Il mène une guerre contre et même s’il arrive à sauver la face, il n’arrive pas à dominer ce bouillant eral qui reste assez suelto. Demie épée.

Andoni Verdejo touche le dernier eral qui est du même acabit que son frère peut être encore plus épicé. Distraidon il donne quelques derrotes dans le capote mais mets néanmoins la tête. Début de faena par doblones, prenant son temps. Accroché à droite, il perd quelque peu les papiers mais arrive à se reprendre et au mérite d’essayer à gauche. Là aussi malgré des efforts louables, l’eral reste le maître en piste. La mise à mort est quelque peu laborieuse. Le cornu tombe enfin. Le public soulagé applaudit Verdejo pour son courage.

Hagetmau, Samedi 30 juillet 2022

5 novillos de Alma Serena (Landes)
Nino Julian (rouge et or) : vuelta après avis
Juanito (bleu outremer et or) : vuelta après avis/silence
Andoni Verdejo (vert canard et or) : salut après avis/applaudissements après avis

Demi-arène

Prix au meilleur novillero partagé entre les trois.

Détail pour Juanito à sa première faena et El Santo pour son travail aux banderilles et au capote

Juan Medina

%d blogueurs aiment cette page :