Mundillo Taurino

La Brède : Triomphe de Curro Díaz et Tomas Campos

La Brède, samedi 24 juin 2017

6 toros de Fuente Ymbro pour
Curro Diaz : Silence et Deux oreilles
Roman : Salut au tiers après un avis et Silence
Tomas Campos : Silence et Deux oreilles

ALBUM PHOTOS ICI 

Les trois matadors de toros ont montré leur envie de triompher. Curro Díaz montra plus de technique que les deux plus jeunes qui se sont tous engagés pour tirer ce qu’ils peuvent des toros. Des toros de Fuente Ymbro manquant de caste, de race et de fond pour permettre aux toreros de s’exprimer pleinement. Le 4ème bis et le 6ème sont sortis les meilleures.

Le premier toro de Fuente Ymbro embiste dans la cape de Curro Díaz, bonnes véroniques et media. Une pique. Aux banderilles il coupe le terrain. Brindis au public. Une bonne série pour débuter sa faena avant que le toro se réfugie contre les planches. Curro Díaz essaye de le sortir de ce terrain mais le toro y retourne après chaque passe. Il le torée sur ce terrain et dessine quelques détails lors d’une faena qui manque de transmission, faute à un toro fade qui manque de race. Entière d’effet rapide. Silence

Accueil de Román par véroniques pieds joints, media et revolera. Une petite pique. Brindis au public. Début par doblones, le toro est noble mais manque de charge. Il permet tout de même à Román de s’exprimer sur quelques bonnes séries, la meilleure sera sur le piton gauche. Le toro finit dans son terrain de querencia.  Faena essentiellement droitière. Manoletinas pour finir la faena. Pinchazo et entière. Salut au tiers. 

Tomas Campos accueille son premier toro par véroniques et remate par media. Trois piques. Brindis au ciel. Début par doblones, puis il enchaine par une série de derechazos, avant d’aller à gauche où il reçoit une voltereta. Le toro se positionne contre les planches, terrain où Tomas Campos devra finir sa faena car le toro manque de race et va a menos. Il termine sa faena sur la corne droite. Le toro est compliqué mais demande plus de domination. Le toro difficile à cadrer, pinchazos et entière de côte. Silence. 

Le quatrième toro de Fuente Ymbro sort doucement du toril puis remate fort sur le burladero en glissant et tombe paralysé. Il est puntillé en piste. Le sobrero du même élevage, se révèlera être le plus complet de la tarde, montrant de la race et de la transmission. Le toro sort avec beaucoup de moteur et est difficile à fixer à la cape. Une pique appuyée, le toro pousse un peu. Début de faena par deux doblones puis par derechazos et pecho. Dès la deuxième série, Curro Díaz réveille le public labrédois. Le public prend plaisir à regarder l’andalou. Les séries suivantes enthousiasment le public. Il enchaine de bons muletazos. Avant que le toro baisse de ton, il prend l’épée pour une entière basse, d’effet rapide. Grosse pétition, deux oreilles tombent du palco, la seconde un peu généreuse, mais l’enthousiasme et l’émotion remontées redonnent de l’espoir pour le reste de la tarde. 

Le cinquième est accueilli par Román par véroniques et medi avant de recevoir une pique. Début de faena par le haut, le toro manque de force, de fond et de caste. Román l’a bien compris et le laisse récupérer entre les séries. La faena manque de transmission cause du toro malgré les efforts de Román. Le franco-valencian s’emploie à mettre en valeur un toro qui manque de caste et de transmission. Plusieurs pinchazos avant une entière. Silence

Le dernier de la tarde est reçu par véroniques et media. Une pique. Quite par chicuelinas. Début par doblones assis sur l’estribo. Le toro comme ses frères manque de race, mais a plus de transmission. Le toro à droite est compliqué puisqu’il donne de violents des coups de tête. Il passe à gauche où le toro se montre de meilleure qualité. Tomas Campos dessine de belles naturelles, ses meilleurs muletazos de la tarde. Il termine par une série de face pieds joints. Entière, bien placée, d’effet rapide, qui vaut une oreille. Grosse pétition du public qui obtient les deux oreilles. 

Anaïs Cazenave

ALBUM PHOTOS ICI 

%d blogueurs aiment cette page :