Mundillo Taurino

Mont de Marsan : Triomphe de Ponce et Castella face à une décevante corrida de Nuñez del Cuvillo

Mont de Marsan, samedi 21 juillet 2018

6 toros de Nuñez del Cuvillo pour
Enrique Ponce : 2 oreilles, salut et silence
Sébastien Castella : silence, silence après avis et 2 oreilles après avis

Album photos par Anaïs Cazenave

Le lot de Nuñez del Cuvillo, de présentation inégale, a déçu par son manque de jeu et de force. Doté d’un fond de noblesse, le lot n’a globalement pas eu les armes pour se défendre. Le premier maniable et le dernier avec un bon moteur ont permis de relever le niveau.

Le premier, juste de présentation et de gabarit prend deux petites piques. Enrique Ponce signe une faena d’une bonne intensité face à un adversaire maniable et coopératif sur les deux pitons. L’espagnol dessine de belles séries relâchées qui portent sur le public de Plumaçon. Il tue d’une entière caída qui est très efficace malgré son placement.

Sébastien Castella applique la réception du second Nuñez del  Cuvillo. 2 petites piques avec un toro qui s’effondre à la sortie. Dans le dernier tiers, le toro manque de rythme et de saveur. Castella tente de sortir le maximum mais il est difficile de construire des séries liées.

Le troisième est correctement présenté. Bonne réception à la cape de Ponce. 2 piques avec un toro qui s’implique sans être trop piqué. Le début de faena de Ponce est bon. Il laisse quelques détails intéressants. La suite est plus superficielle sous l’air de “L’Aigle Noir, Barbara”. C’est un concert ou une corrida ? Salut

Le 4e (bis) du même fer charge avec violence dans le capote à Castella. Le biterrois trace une faena volontaire mais inégale. Peu à peu Castella prend le dessus sur le toro fade. Silence

Le 5e prend deux petites piques. Il manque de force dès la sortie de cheval. Son manque de force va le suivre tout au long de la faena. Enrique Ponce tente de toréer à mi-hauteur laissant quelques détails. Silence

Le dernier de la tarde sort avec du gaz, à contrecourant du lot. 2 petites piques. Sébastien Castella brinde son toro au public qui espère enfin voir une faena complète. Entamée au centre du ruedo par des passes changées, la faena prend de l’ampleur avec le bon rythme du toro. Castella connecte avec le public et peut continuer sur les deux pitons. Il tue avec efficacité et coupe 2 oreilles.

Jean Dos Santos

%d blogueurs aiment cette page :