Mundillo Taurino

Mont de Marsan : Une ouverture de Féria tronquée par un décevant lot de Jandilla

Photo : Victoria Bordes

Décevante ouverture de cette Madeleine 2021 aux arènes du Plumaçon avec un lot de Jandilla qui n’a pas répondu aux attentes des aficionados. Les tendidos étaient remplis au maximum de la jauge autorisée avec 3 200 personnes assises. Cette première corrida a laissé un goût amer où Thomas Dufau fêtait ses 10 ans d’alternative.

La corrida de Jandilla, globalement correcte de présentation, a manqué de caste et de fond. Le lot a été plombé par un manque de force général dès la sortie du toril, menant le changement du second et de son sobrero du même fer. Dans le dernier tiers, les Jandilla n’ont pas eu le coffre nécessaire pour suivre la cadence.

Miguel Angel Perera (qui remplaçait Enrique Ponce) a laissé une bonne impression face à son premier. Il dessina de bons muletazos sans bouger. Il fit l’effort de mettre en avant les quelques qualités de l’animal. Face à son second, c’est le minimum syndical que proposa le torero de Badajoz, pas aidé par l’adversité.

Daniel Luque était attendu dans les arènes du Plumaçon. Il faut dire qu’en quelques passes de muleta, il réussit à faire lever le public montois. Toreria, technique et élégance, c’est le cocktail dont nous régala le torero de Gerana sur une paire de naturelles. Avec professionnalisme, il tenta de tirer le maximum de son lot du jour, dénué de caste et fond.

Thomas Dufau a vécu une après-midi en demi-teinte. En délicatesse face à son premier où il ne trouva pas la solution, son second ne lui rendit pas la tâche simple. Menaçant et avisé, le toro de Jandilla l’a bousculé à plusieurs reprises. L’occasion de mettre en avant le courage du landais qui n’a pas abdiqué malgré une justesse technique évidente face à l’animal. Il trouva la bonne formule en fin de faena avec deux séries de naturelles de 3/4 face à distance parfaite. Une belle fin qui aurait pu être récompensée en cas d’épée efficace.

Toro a Toro

Le premier toro de la Madeleine est correct de présentation mais manque de force. Perera réussit sa réception avec douceur. Le toro prend 2 picotazos sans pousser au cheval. Miguel Angel Perera trace une bonne faena malgré la faiblesse de l’animal. En réduisant la distance et sans bouger, il lui distille plusieurs muletazos avec précision. Sa faena est méritoire et le public reconnait ses efforts. Il tue d’une entière tombée. Salut

Daniel Luque hérite du deuxième sobrero qui portent le fer de Antonio Bañuelos. De gabarit plus commode que les deux exemplaires auparavant, le Bañuelos charge avec entrega dans la muleta de Luque. 2 piques. Bon quite par chicuelinas de Thomas Dufau. Luque entame sa faena par une grande série des deux mains. Des muletazos pleins de douceur et de toreria. Il réveille les tendidos grâce à de splendides naturelles. Malheureusement le toro s’éteint et Luque ne peut rien tirer de plus. Grande ovation à l’issue de cette lidia.

Thomas Dufau reçoit le troisième du lot, réservé et difficile à cerner. 2 piques. Le local ne parvient pas à prendre la mesure de son adversaire qui ne rompt pas dans la muleta. Les muletazos ne pèsent pas suffisamment sur le toro pour lisser sa charge. Dufau tue d’une entière tombée foudroyante au second essai.

Miguel Angel Perera laisse le toro partir au cheval sans lidia. 2 légères piques. Le toro est sur la défensive et manque de caste. Perera ne met pas une grande envie dans sa faena et se fait peu à peu contrarier par les tendidos. Il tue d’une entière longue d’effet après plusieurs tentatives.

Le cinquième du fer de Vegahermosa prend deux piques en poussant malgré le peu de force d’apparence. Il proteste dans la muleta de Luque. L’espagnol tente de corriger la charge brusque de l’animal en l’obligeant par le bas. Il tire de bon passage à un animal qui ne rompt pas. À gauche, le toro n’a plus de charge. Sans option pour le torero. Luque tue d’une bajonazo foudroyant après 2 tentatives échouées.

Le dernier toro de la tarde désarme Dufau sur sa réception au capote. Le toro prend 2 piques laborieusement données par Juan José Esquivel. Le toro est avisé et demande à être dominé. Thomas Dufau a du mal à entrer dans la faena. Il se fait rappeler à l’ordre par le toro qu’il torée avec trop de distance. Il réduit la charge du toro et tire deux séries de naturelles avec un bon sitio. Face à un adversaire pas évident, le landais a réussi à tirer quelques bons passages en fin de faena avec courage et détermination. Il tue difficilement d’une entière non efficace nécessitant le descabello.

Mont de Marsan, Vendredi 23 juillet 2021

6 toros de Jandilla/Vegahermosa (5°), Bañuelos (2° ter) pour
Miguel Angel Perera : salut au tiers et bronca après avis
Daniel Luque : salut au tiers et silence
Thomas Dufau : silence et salut au tiers

Album photos par Victoria Bordes ICI

Jean Dos Santos

%d blogueurs aiment cette page :