Mundillo Taurino

Nîmes : décevant mano a mano en clôture des Vendanges 2020

Triste corrida de clôture de pour cette féria des vendanges de Nîmes, pourtant alléchante sur le papier. La faute à une faillite criante du bétail de Jandilla qui n’a permis ni à Sebastien Castella ni à Miguel Angel Perera de triompher. 

Seul le Biterrois a obtenu un trophée du meilleur toro de la tarde, sorti en cinquième position. Accueilli par des veroniques bien exécutées et envoyé à la pique par le sobresaliente Jeremy Banti, le Jandilla a offert d’intéressantes options au maestro, répondant à ses appels lointains. Castella a bénéficié d’un adversaire mobile mais qui s’est éteint au fil de la faena. Grâce à plusieurs séries sur la droite et une entière foudroyante, bien que mal placée, une oreille a été accordée. 

Ce fut la seule éclaircie d’une triste après-midi débutée par deux combats face à des adversaires impossibles. Ce à quoi s’est couplé un échec du Biterrois aux aciers. 

De son côté, Perera n’a pas été mieux servi. Le maestro est simplement parvenu à tirer profit d’un quatrième exemplaire cité là encore de loin à plusieurs reprises malgré un manque de charge. La technique de l’Espagnol a en partie comblé l’ennui. Deux dezcabellos après une entière. Silence. Unique faits d’armes à mettre au crédit de Perera qui n’a pu rien tirer d’autre de faibles Jandilla sans force. Frustrant alors que 5000 personnes s’étaient massées dans l’amphithéâtre.

Nîmes – Dimanche 20 septembre 2020
Mano a Mano 

6 toros de Jandilla et Vegahermosa (n.2) pour
Sébastien Castella : avis et silence, avis et silence, oreille
Miguel Angel Perera : silence, deux avis et salut, silence

Maxime GIL

%d blogueurs aiment cette page :