Mundillo Taurino

Riscle : Où sont passés les Albaserrada d’antan ?

Dans une après-midi nuageuse et un public froid au paseo, la novillada d’Albaserrada n’a pas réussi à réchauffer le monde. Bien présentés, armés et imposants, les novillos d’Albaserrada ont été décevants par leur comportement global. Quelques étincelles à la pique avec le troisième brave allant au cheval à 4 reprises avec alegria. Dans le troisième tiers, les Albaserrada n’offrent aucune chance de triomphe même si Cristobal Reyes fait l’effort face au troisième mais, qui, comme l’ensemble du lot manque de charge et de force pour répéter les charges une à une.

David Garzon est encore un peu vert à l’heure de combattre cette novillada d’Albaserrada. Dominé face à son premier mais essayant de tirer quelque chose d’un novillo à la charge courte, il ne peut en revenche, rien faire face à un second arrêté sans options.

Juan Carlos Benitez tente de faire du mieux possible face à ses deux adversaires. Quelques détails face à son premier devant lequel il fait preuve de courage avec un toreo complet dans les 3 tercios. Benitez est plus irrégulier à la lidia de son second, arrêté auquel il donnera seulement 2 doblones avant que le novillo se fige jusqu’à l’estocade.

Cristobal Reyes fait la meilleure sensation de l’après-midi de par son entrega dans les 3 tercios. Bon lidiador, tercios de banderilles corrects, l’andalou ne pourra pas fructifier son travail à la muleta malgré une envie et une entrega indéniable. A revoir absolument

Toro a Toro

Premier Albaserrada de la tarde bien présenté, imposant, à la charge courte. 4 piques dont 1 bonne mais sans bravoure. David Garzón est un peu vert pour un bétail de ce type qui ne se livrera jamais dans la muleta. Garzón essaye à droite en donnant quelques muletazos. Difficile. Silence

Le second Albaserrada bien présenté, s’emploie dans le capote de Juan Carlos Benitez qui donne une bonne série de véronique. 2 piques. Bon tercio de banderilles avec une dernière paire de courte. Faena difficile face à un adversaire à la tête haute et compliqué. Benitez fait face aux difficultés, il s’engage avec courage pour aller tirer quelques bons muletazos sur les deux pitons. 1 pinchazo et une entière efficace. Silence

Le troisième novillo du fer d’Albaserrada sort du toril avec fougue. Bien présenté et imposant. Il est bien lidié par Cristobal Reyes qui le fera piquer à 4 reprises avec de plus en plus de distance avec le cheval. Tercio de banderilles partagé avec Juan Carlos Benitez à l’avantage de Reyes qui pose deux paires entre les cornes. La faena est un peu moins rythmée avec un toro difficile à manier et manquant de charge. Cristobal Reyes fait lui le job, majoritairement à droite mais il est compliqué de lier les séries face à un toro de ce type. Silence

Le quatrième de la tarde prend 2 piques. Juste de force et sans charge, il n’offre aucune possibilité à David Garzón. Silence

Le cinquième sort avec énergie et casse un burladero. 2 piques. Après ? Juan Carlos Benitez donne 2 doblones et rien d’autre. Le novillo est arrêté et ne bouge plus. Décasté. Silence

Le dernier Albaserrada de la tarde sort colorado. 2 piques et bonne lidia menée par Cristobal Reyes. Tercio de banderilles partagé et inégal. Faena engagée de Cristobal Reyes. Le novillero fait l’effort face à un adversaire fade. Il tore des muletazos de mérite. 1 pinchazo et une entière de côté manquant d’efficacité. Silence

ALBUM PHOTOS ICI

Riscle, Samedi 5 août 2017

6 novillos de Marquis de Albaserrada pour
David Garzon : silence et silence
Juan Carlos Benitez : silence et silence
Cristobal Reyes : silence et silence

Jean Dos Santos

%d blogueurs aiment cette page :