Mundillo Taurino

Villeneuve de Marsan : Thomas Dufau coupe 2 oreilles d’une décevante corrida du Camino de Santiago

6 toros de Camino de Santiago, propriété du gersois Jean Louis Darré, d’origine Marquis de Domecq, les deux derniers, les mieux présentés et le lot en général faible et avec peu d’armures. Dans l’ensemble le bétail ne laisse guère d’illusion aux toreros de triompher en cette soirée villeneuvoise. 7 piques

César Jimenez (Azul y azabatche), qui se présentait en Villeneuve, reçoit un premier adversaire manquant cruellement de trapio et mal présenté. Il n’embarque personne dans sa lidia par véroniques. 2 piques et 2 paires de banderilles. Excellent quite de Thomas Dufau par chicuelinas. La faena se révèle bien terne, César Jimenez ne transmet pas et ne se croise pas pour essaye de montrer quelque chose avec un toro sans grand fond. Faena trop longue. Silence

Thomas Dufau (Azul cielo y oro) se montre volontaire au capote, très bonne série de véroniques. 1 pique et 2 paires de banderilles. Le toro s’éclate la corne droite en glissant. Il est très faible des pattes avant et manque de force. Début de faena à genoux contre les tablas contrarié par une voltera qui va relever Thomas Dufau. Il prend le museau du toro en plein thorax. Le landais ne se décourage pas pour autant, bien au contraire, et dessine de jolies muletazos mais le toro ne suit pas. Il manque hélas de charge et de caste. Thomas Dufau arrive tout de même à travailler le toro par le haut et sort des passes de qualités. 3 pinchazos. Salut au tiers après avis

Saul Jimenez Fortes (lie de vin et or) montre beaucoup d’envie et d’engagement devant son adversaire manquant comme ses frères de volume et d’armures. Il est l’auteur de très belles véroniques avec beaucoup de style. Il essaie de préserver le toro avec seulement une petite pique. Il prend alors les banderilles ! Une première pour lui qui marque encore son envie de bien faire. Mais malheureusement il ne connait pas le succès espéré mais le public de Villeneuve ne lui en veut pas et est reconnaissant face à l’envie que met le torero de Malaga. Une fois de plus le toro se révèle sans charge, très faible et sans aucune caste. Jimenez Fortes dessine des muletazos très près de l’animal. La faena est techniquement parfaite mais sans transmission. Toro sifflé à la sortie. Silence

César Jimenez hérite d’un toro plus volumineux que les précédents. L’exemplaire de Camino de Santiago prend seulement une légère pique pour essayer d’être préservé. Salut des deux banderilleros José Daniel Ruano et David Peinado auteur d’excellente paires de banderilles. César Jimenez construit sa faena sur les deux cornes. Il essaie de dresser des séries convenables. En fin de faena il sort une belle série à droite qui permettent au public villeneuvois de se réveiller un peu. César Jimenez conclu par une entière et un descabello. Il coupe le premier trophée de la soirée. 1 oreille

Thomas Dufau reçoit son deuxième toro à genou contre les tablas par véroniques. On remarque encore une fois l’engagement que met le matador landais pour essayer de triompher. 1 seule pique. Comme ses collègues, Rafael Viotti pose deux paires de banderilles avec beaucoup de style et de réussite. Il ne salue pas mais reçoit une grande ovation de la part du public. Le 5e exemplaire de la soirée se révèle être le meilleur de tous. Dufau coupe la charge du toro en début de faena et installe son toreo près du toro en essayant de restreindre la distance et de raccourcir les séries afin de préserver son toro. Il réalise un travail complet avec beaucoup de classe. Il termine par deux excellentes séries ; une à droite et des manoletinas. Il tue d’une entière qui lui permet de couper deux trophées et de sortir a hombros. 2 oreilles

Jiménez Fortes hérite de l’adversaire le plus volumineux de la corrida avec beaucoup de punch mais il se fait mal à la patte avant gauche qui diminue le toro .Il prend une pique. Le malagueño arrive tout de même à sortir 2 séries convenables à droite en début de faena. Le toro est noble mais sa faiblesse le stoppe dans son élan. Il n’arrive pas à se mettre à la hauteur de Jiménez Fortes et va à menos. Il n’a quasiment plus de charge en fin de faena. Dommage pour Fortes qui avait mis beaucoup d’engagement dans cette corrida de Villeneuve. Ovacion après 1 avis

Villeneuve de Marsan, mardi 4 août 2015

6 toros de Camino de Santiago pour
César Jimenez : Silence et Oreille
Thomas Dufau : Salut au tiers après 1 avis et Deux oreilles
Saul Jiménez Fortes : Silence et Ovation après avis

Reseña : Jean Dos Santos
Photos : Christian Sirvins

%d blogueurs aiment cette page :