Mundillo Taurino

Aignan : Triomphe de Manuel Escribano !

Aignan, Dimanche 16 avril 2017

3 toros de Camino de Santiago et 3 de Gallon pour 
Manuel Escribano : Silence et Deux oreilles
Ivan Fandiño : Oreille et Silence
Emilio de Justo : Applaudissements et Oreille

Dans ce desafio ganadero, c’est un toro de Gallon qui sort en premier. De bonne présentation mais fade. 2 piques. La faena est d’une pauvre intensité. Escribano trace une faena technique avec un toro qui se contente de suivre la muleta. Silence

Le second porte le fer du Camino de Santiago, un toro lourd, juste de présentation. 2 piques (picotazos). Le toro est très noble est répète les charges une à une. Fandiño débute bien par cambiadas et continue sur le piton droit. Le toro transmet mais Fandiño semble un peu en retrait par rapport aux qualités de l’animal. Il se reprend en fin et va porter une bonne estocade. 1 oreille 

Le troisième porte le fer de Gallon. Un toro de présentation moyenne. 2 piques. Comme le premier Gallon, ce toro n’a pas de charge et se contente de suivre péniblement la muleta d’Emilio de Justo. L’extremeño reste devant l’animal et donne de bons muletazos en début. Au fil des passes, le toro perd le peu d’intensité qu’il avait. 3 pinchazos et une entière. Applaudissements

Manuel Escribano reçoit son second, de la ganaderia du Camino de Santiago, de rodillas contre les tablas. Il enchaine bien par véroniques et l’amène 2 fois à la pique. Le toro a une bonne charge et réussit à répéter les efforts dans une faena intéressante. Escribano réalise de bonnes séries sur les deux cornes et profite de la grande noblesse de l’animal. Au contraire de son premier, il ne recule pas et maîtrise son sujet. 1 estocade vilaine mais efficace. 2 oreilles

Le cinquième porte le fer de Gallon. Un toro dans la ligné des deux autres, fade et manquant de transmission. 2 piques. La faena manque de rythme, Fandiño perd du terrain sur chacune de ses séries. Le toro charge sans convictions et Fandiño ne s’y emploie guère. Il se reprend à quatre fois pour estoquer le dernier gallon. Silence

1 oreille pour Emilio de Justo au dernier qui fait l’effort face à un toro de Camino de Santiago de qualité moyenne. Il trace une faena sincère, sur les deux cornes avec de bons passages. Emilio doit réduire la distance pour pallier le déficit de charge de son adversaire. Il conclut d’une excellente estocade. 1 oreille avec pétition de la seconde.

Jean Dos Santos

%d blogueurs aiment cette page :