Mundillo Taurino

Béziers : Triomphe de Christian Parejo face à la bonne novillada de Cuillé

Triomphateur pour ses débuts en piquée en Béziers sans ouvrir la grande porte, Christian Parejo s’est imposé lors de la novillada piquée de la féria de Béziers devant des Cuillé inégaux et remporte le tastevin d’argent. Arturo Gilio a également laissé une bonne impression. A domicile, Carlos Olsina a lui aussi décroché un trophée. 

D’entrée, le Biterrois a tenté de se mettre en valeur en accueillant son premier adversaire au sortir du toril depuis le centre de la piste. Percuté, il n’a pu obtenir le résultat escompté, bien qu’il se soit repris par des veroniques appliquées. Gilio s’est lui aussi fait enlever par le novillo lors d’un quite précédant une faena accrochée et sans envolée d’Olsina, le Cuillé manquant de transmission. Silence après une demi épée sur recibir.

Olsina eut davantage l’occasion de se montrer à son retour en piste avec une faena de qualité, bien exécutée sur les deux rives, bien qu’elle n’ait jamais véritablement décollée. Une demi lame mortelle fait tout de même tomber une oreille. 

Arturo Gilio a lui aussi dessiné une faena appliquée, tant main droite que main gauche, permettant au Mexicain de connecter avec le public. Et si son peon s’est repris à de trop nombreuses reprises pour mettre fin au combat, un trophée lui a été accordé. 

C’est un combat toujours aussi propre et sérieux qu’il a proposé à son retour dans le ruedo biterrois. En dépit de son engagement, Gilio fait face à un adversaire peu coopératif et manquant de transmission. Ses efforts sont tout de même salués par une vuelta.  

Enfin, Christian Parejo fut le triomphateur de la matinée. Grâce à des aciers impeccables, le protégé de Thomas Cerqueira a obtenu deux oreilles. Une première devant le sobrero de Cuillé, le premier étant trop faible sur les pattes avants. Sa technique devant un novillo manquant de charge a séduit, d’autant que le combat s’est conclu sur une entière foudroyante. 

Son second fut tout aussi compliqué face à un faible novillo. Mais son engagement tout au long de la faena, débutée dans le dos au centre de la piste, fut récompensé d’un second trophée, bien qu’il s’y soit repris à deux reprises pour conclure le combat.

1500 personnes 

Béziers – Samedi 14 août 2021

6 novillos de Cuillé pour 
Carlos Olsina : silence et oreille 
Arturo Gilio :  oreille et vuelta 
Christian Parejo : oreille et oreille 

Maxime GIL

%d blogueurs aiment cette page :