Mundillo Taurino

Dax : triomphe des Pedraza de Yeltes, oreille pour Rafaelillo

La corrida de Pedraza de Yeltes n’a pas été celle de l’année dernière à Dax. Celle-ci a dessus par son manque de caste et de mobilité dans le dernier tiers. Il faut également souligner que les matadors n’ont pas toujours su prendre les lourds et compliqués toros de Pedrazas.

Les toros sont sortis bien présentés, lourds et manquants de mobilité. Un lot brave qui est venu au cheval à trois reprises en moyenne avec allant.

Rafaelillo reçoit un premier bon toro, mobile qui lui permet de tirer des muletazos de qualité. Un toro compliqué mais le métier de Rafaelillo lui permet de surpasser les difficultés pour pouvoir ravir l’unique oreille de l’après midi. A son second Rafaelillo commet la grosse erreur d’écouter le public pour continuer le tercio de pique alors que le toro avait déjà reçu 2 grosses rencontres avec le cheval. Après cette troisième pique, le toro sort sans charge et sans aucunes forces. Il fallut même le puntiller car il ne pouvait plus se lever…

Joselito Adame reste trop discret en cette après-midi dacquoise. Il n’a jamais su s’accorder avec le public tout comme ses deux adversaire dont il a cherché les clefs tout au long de l’après-midi. C’est dommage car son 5ème méritait mieux.

Juan del Alamo est passé à côté d’un bon troisième dont il n’a jamais su arrêter la charge. Il manquait très certainement au toro une pique. Celui-ci se montrant fort dès les premières passes de muleta et posant d’énormes difficultés à Del Alamo. Le fin de faena est mieux et Juan del Alamo sort de bons muletazos de cet exemplaire. On ne pourra jamais lui reprocher son manque d’implication. C’est ainsi que face à son second, il tira les meilleurs moments de l’après-midi avec des séries temples et bien accordées. Cependant le travail du salamantin transmet peu avec le public. Il conclut d’une bonne entière mais longue à en finir.

Dax, Dimanche 14 Août 2016, 18h

6 toros de Pedraza de Yeltes pour
Rafaelillo : une oreille et silence
Joselito Adame : silence et silence après un avis
Juan del Alamo : ovation et silence après 2 avis

Jean Dos Santos

%d blogueurs aiment cette page :