Mundillo Taurino

Madrid : Mauvaise corrida de Puerto de San Lorenzo

Madrid, Samedi 28 septembre

6 toros de Puerto de San Lorenzo pour

Daniel Luque : salut et silence

Juan Leal : sifflets après 2 avis et silence

Juan Ortega : silence et silence

Mauvaise corrida de Puerto de San Lorenzo pour ce premier samedi de la Féria de Otoño 2019. Décastés ou manquant de fond, les toros de Salamanca n’ont pas connu la même réussite que l’édition 2018.

Daniel Luque ouvre la tarde face à un toro bien présenté du Puerto de San Lorenzo, difficile à fixer à sa sortie. Il prend deux piques en poussant sur la première mais proteste lors de la deuxième rencontre. Beau duel capotero entre Luque, par véroniques limpides et templées, et Juan Leal par saltilleras remarquablement exécutées. Dans le dernier tiers, Luque réalise une faena relâchée, laissant de bons passages droitiers. Mais le toro baisse en intensité, ajouté à cela un manque de transmission. Salut à l’issue du combat.

Juan Leal face au second toro de la tarde correctement présenté. Marco Leal subit une voltera en posant les banderilles, heureusement sans conséquences. Leal débute sa faena à genoux au centre du ruedo par des passes dans le dos. Le toro charge en venant à mi distance. Le français coupe malheureusement cette charge en essayant de réduire la distance. La faena est décousue et manque de précision. En grande difficulté à l’épée, Leal écoute 2 avis mais parvient à descabeller le toro avant que retentissent le 3ème sous les sifflets.

Juan Ortega hérite d’un adversaire qui s’emploie dès la réception capotera. 2 rencontres avec la cavalerie avec un toro qui se livre légèrement. Grande paire de banderilles d’Antonio Chacon près des planches. Il est invité à saluer. Le toro proteste et reste près des planches dès le début de la faena. Malgré un toro difficile à manier, Juan Ortega fait l’effort de tirer quelque chose. Honorable.

Réception ajustée de Daniel Luque face au quatrième. 2 piques. Le toro reste lui aussi près des planches et refuse le combat. Malgré plusieurs tentatives, Luque ne peut rien tirer de cet adversaire.

Le cinquième pour Juan Leal présente les même caractéristiques que le précédent. Totalement décasté, il est constamment attiré par les planches. Juan Leal tente de le toréer au centre mais le toro part aux planches. Il ne peut pas tirer grand chose.

Juan Ortega reçoit le dernier toro qui proteste dès sa sortie en piste. Le toro est mobile mais reste sur ses gardes. Juan Ortega réalise une faena accrochée où le torero a du mal à s’imposer face au toro. Il tue difficilement avec l’aide du descabello.

Jean Dos Santos

 

%d blogueurs aiment cette page :