Mundillo Taurino

Orthez : Octavio Chacon et Alejandro Marcos coupent une oreille, blessure pour Adoureño qui entraine l’arrêt de la corrida

La corrida des Peñas d’Orthez était intéressante sur le papier avec 6 ganaderias du Campo Charro (Salamanca). Faute à une couverture médicale suffisante, la corrida a dû être interrompue après le départ d’El Adoureño vers l’hôpital de Dax. Le matador de toros français a reçu une sévère cornada au niveau de la cuisse, nécessitant une intervention chirurgicale immédiate.

Pour le reste, les 4 toros lidiés cet après-midi ont permis à Octavio Chacon et Alejandro Marcos de couper une oreille chacun. Le Juan Luis Fraile est sorti avec des qualités de noblesse malgré un certain manque de fond et transmission. Le Sanchez Herrero, volontaire à la pique malgré son peu de force, et intéressant dans le dernier tiers aurait pu connaître meilleur sort. Le sobrero de Camino de Santiago, décasté et sans moteur, n’a rien donné hormis le coup de corne à l’Adoureño. Enfin le Julio Garcia, très bien présenté, a donné du jeu et reste le meilleur du lot lidié en piste.

Octavio Chacon a coupé une oreille méritée après une faena réalisée avec métier et entrega. L’espagnol, pas à son aise à Vic, a rectifié la barre devant les aficionados du Sud-Ouest

El Adoureño ne peut pas être jugé face à un animal sans aucunes options. En espérant un bon rétablissement pour le français qui devait être au cartel d’une corrida en Espagne ce Samedi

Alejandro Marcos, qui a pu toréer l’intégralité de son lot, a déçu. Son toreo, manquant de profondeur, s’identifie avec plus de détails esthétiques que de réelle entrega face à un lot maniable, et présentant des qualités. Il coupe une oreille de poids mineur grâce à une épée en bonne et due forme

Juanito ouvrait la tarde face à un eral de Alma Serena. Noble et répétiteur, l’astado a permis à l’ossalois de pouvoir s’exprimer. La tauromachie de Juanito est discrète et manquante de transmission, mais le français a réussi à tirer de bons passages sur les deux pitons. Par naturelles, le français sert quelques séries supérieures avant de porter une bonne estocade. Il coupe une oreille méritée.

Toro a Toro

Juan Luis Fraile

Le premier toro porte le fer de Juan Luis Fraile. De gabarit correct, il est juste de force. Il prend 3 piques en partant à chaque fois de plus loin, sans trop pousser sous le fer du piquero, applaudi à sa sortie. Octavio Chacón réalise une très bonne lidia durant ce premier tiers. Il débute la faena sur le piton droit en prenant la mesure sur son adversaire. Il tire le maximum de son adversaire qui met la tête malgré un manque de transmission. Chacon torée avec métier et justesse. Il porte une entière efficace et coupe une oreille méritée.

Sanchez Herrero

Très bel exemplaire de la ganaderia salamantina. Alejandro Marcos donne de bonnes véroniques avant de conduire le toro pour 3 rencontres. Le toro ne s’implique qu’au minimum. Il manque de mobilité et met en difficulté la cuadrilla pour le tiers de banderilles trop long. Le toro montre de bonnes dispositions sur le piton droit. Alejandro Marcos dessine quelques séries correctes malgré un sitio inégal. Sur le piton gauche, le salamantin ne parvient pas à lier une seule série. Il tue difficilement en plusieurs temps.

Camino de Santiago

Le toro du fer de Jean Louis Darré remplace celui de Fraile de Valdefresno qui s’est cassé une corne en piste. Le toro prend une légère pique après un accueil timide d’El Adoureño. Le français réalise une faena sans grand relief faute à un toro démunie de caste, qui charge à mi hauteur. Aucunes possibilités pour Adoureño de s’exprimer. Il prend un sérieux coup de corne à mi faena au niveau de la jambe. Octavio Chacón estoque le toro.

Julio Garcia

Alejandro Marcos réalise une très bonne réception capotera, avec style et maîtrise. Le toro prend 2 piques en s’employant avec force modérée. Marcos réalise une faena inégale et assez périphérique. Le toro a des qualités, notamment de noblesse où il est capable de répéter ses charges. Le salmantin alterne entre séries accrochées et d’autres plus fluides mais manquant de profondeur. Son travail porte sur une partie des tendidos qui lui permet d’obtenir une oreille après une bonne épée.

L’équipe médicale, obligée de suivre le torero français, ne peut assurer la sécurité des hommes en piste. Sans solutions de repli, la corrida est suspendue.

Orthez, Mercredi 14 juillet 2021

1 eral de Alma Serena, 4 toros de Juan Luis Fraile, Sanchez Herrero, Camino de Santiago, Julio Garcia pour
Juanito (novillero) : une oreille
Octavio Chacon : une oreille
Alejandro Marcos : silence après avis et une oreille
El Adoureño : blessure

%d blogueurs aiment cette page :