Mundillo Taurino

Saint Sever : débuts en novillada piquée réussis pour Alma Serena et Casanueva

Saint Sever, Dimanche 10 octobre 2021

2 novillos de Casanueva (1 et 4) et 2 d’Alma Serena très bien présentés, avec une jolie palette de robes et tous toreables pour
Yon Lamothe (lavande et or) 1 oreille/2 oreilles après un avis
Manuel Perera (olive verte et or) oreille/oreille après 1 avis

Les novillos sortis en 1° et 3° position ont été primés d’une vuelta posthume.

Phtos : Victoria Bordes

Yon Lamothe herite d’un sublime premier jabonero. Entame décidée à la cape. Le novillo fait chuter le picador. Le landais nous gratifie d’une belle série à droite qui fait sonner la musique. La faena est conclue par des aidées par la gauche et des adornos très fêtés. Bonne entière et vuelta au novillo peut être un peu généreuse.

Son deuxième est un berrendo en negro d’Alma Serena. Le picador Tito Sandoval réalise une pique de gala, une deuxième rencontre novillo partant de loin, poussant au cheval et ovationnée par le public. Yon débute sa faena par le haut, il embarque ensuite le novillo à droite dans de longues charges liées qui font sonner la musique. Le novillero laisse cependant le soin au novillo de respirer entre chaque séries. Il se fait soulever lors de ses redondos inversés. Il se relève et retente la même chose, cette fois réussie pour ne pas rester sur un échec. Un final par naturelles pieds joints. Grosse estocade jusqu’à la garde. Le cornu met du temps à tomber ce qui fait sonner l’avis. Un descabello et vuelta au novillo celle-ci plus méritée.

Manuel Perera est un peu accroché à la cape à son premier opposant. Yon Lamothe le gratifie d’un quite par crinolinas très serrées. Après un brindis au public, Perera débute par aidées en haut. Le novillo tombe. Passes propres sur la gauche, puis naturelles pieds joints. Hélas comme de coutume une fin par redondos inversés et pechos genoux à terre. Bernardinas. Un toreo assez classique et léché mais manquant quand même de cachet. Tres belle estocade engagée mais un peu contraire.

Le dernier de Casanueva est bien dans le type Domecq, court sur pattes et avec un long coup. Lidié très sérieusement au tiers, il fait tinter l’étrier à la pique. Joli quite par chicuelinas serrés du sobresaliente. Apres un début à genoux, grosse série à droite qui fait sonner la musique. Il donne des naturelles en prenant soin de faire baisser la tête au novillo. Le novillo peu piqué et gardant beaucoup de gaz, accroche le torero à gauche. La fin de faena est un peu brouillone par manoletinas, malgré tout la bonne épée fait tomber l’oreille du palco.

3/4 d’arènes, temps ensoleillée. Novillada présidée par Zocato. Le sobresaliente Juan Antonio Pinto portait le même costume vert sapin et or que ce matin.

Trophée de la meilleure cuadrilla et du triomphalement à Yon Lamothe

Juan Medina

%d blogueurs aiment cette page :