Mundillo Taurino

St Martin de Crau : Alberto Lamelas triomphe face à une intéressante corrida de Yonnet

C’est sous un vent très local que la seconde corrida de la Féria de la Crau s’est déroulée devant une assistance pas assez nombreuse comparée à la qualité du spectacle proposé. Alberto Lamelas est sorti en triomphe d’une intéressante corrida de Yonnet, bien qu’il toucha le lot le plus difficile. Il coupa une oreille de chacun de ses opposants pour s’offrir la sortie a hombros. Octavio Chacon aurait dû suivre la marche s’il n’avait pas essuyé autant d’échecs épée en main. Miguel Angel Pacheco a du renoncé à l’issue de son premier combat, attrapé au niveau du mollet.

Le lot des héritiers d’Hubert Yonnet s’est révélé fort intéressant avec des toros âpres, difficiles, dans le type de l’encaste. Ils n’ont pas vraiment rendu la tâche facile aux toreros, notamment les 1°, 2°, 3° et 5°. La puissance de leurs charges qui se sont parfois transformés en violence, ont donné de l’intérêt à cette matinée. Le 4° et 6°, dévolus à Octavio Chacon ont montré davantage de qualités de noblesse, se laissant toréer avec transmission.

Alberto Lamelas est le grand triomphateur de cette matinée. Bien qu’il hérita du lot le plus compliqué, il réussit parfaitement à exploiter ce qu’offrirent les toros de Yonnet. Dans un style bien plus combatif qu’esthétique, il réalisa deux faenas d’un bon niveau, adaptées à ses adversaires pour décrocher une sortie a hombros de poids.

Octavio Chacon peut émettre de nombreux regrets à l’issue de la course. Face à un premier toro compliqué, il réalisa une performance honorable, à mon goût pas assez reconnue par les tendidos qui auraient pu demander l’oreille. Face à ses deux suivants, il resta trop superficiel malgré plusieurs passages rythmés. Cela se fit sentir sur les tendidos qui ne réclamèrent aucunes oreilles pour l’andalou. Il faut tout de même ajouter que ses échecs consécutifs à l’épée n’ont pas favorisé l’affaire. Dommage pour l’espagnol.

Pour Miguel Angel Pacheco, son manque d’expérience devant ce type de bétail s’est fait sentir bien qu’il se soit engagé tout au long de son unique actuation. Sérieux et appliqué, il ne réussit pourtant à tirer le meilleur d’un adversaire difficile à manier, se montrant menaçant tout au long de la faena.

De gauche à droite : Alberto Lamelas, Octavio Chacon, Miguel Angel Pacheco

Toro a Toro

Le premier Yonnet est très bien présenté. Octavio Chacon va le lidier vers le centre avec précision. Le toro renverse le cheval sur la première rencontre avant de se faire sévèrement châtier sur la seconde rencontre, en poussant par à-coups. Dans le dernier tiers le toro manque un peu de mobilité. Il est sérieux et demande les papiers au torero. Malgré la gene du vent, Octavio Chacon reste sérieux face aux fortes charges de l’animal. Il tue d’une entière engagée efficace. Vuelta méritée

Alberto Lamelas hérite d’un second correctement présenté. Le Yonnet prend 2 piques en poussant peu au contact de la monture. L’espagnol sert une faena engagée et sérieuse face à un toro qui charge en se montrant menaçant. Une nouvelle fois, le vent ne facilite pas les affaires du torero. Lamelas parvient tout de même à peser sur l’animal en donnant les muletazos un à un. Il se croise et connecte avec les tendidos. Son estocade est trop verticale mais il plie l’affaire d’un seul coup de descabello. La présidence libère la première oreille de la tarde.

Le troisième Yonnet ne se fixe pas et cherche beaucoup les planches. Miguel Angel Pacheco le mène pour deux rencontres équestres où le toro passe près de reverser la cavalerie sur la première rencontre. Dans le dernier, Pacheco ne réussit pas à véritablement dominer son opposant. Il s’engage et subit un accrochage. Il semble touché à la cuisse mais continue la faena. À droite le toro serre et manque de peu la seconde voltera. Pacheco s’essaie à gauche mais l’animal est vraiment compliqué. Il tue d’une entière de côté non volontaire qui tarde à faire effet.

Octavio Chacon reçoit son second adversaire de la matinée correctement présenté. Le toro prend 2 piques en poussant au cheval. La faena met du temps à démarrer avec un torero qui cherche la bonne formule. Le toro se laisse peu à peu faire et Chacon distribue plusieurs séries de bonne facture sous l’air de l’orchestre. Les séries sont un peu données sur la périphérie mais le toro répète de manière intéressante.

Bonne réception à la cape d’Alberto Lamelas face au cinquième de la tarde, sérieux exemplaire de Yonnet. 3 piques sans que le toro ne brille sous la monture. Le toro est difficile à manier mais Lamelas parvient à le contenir en lui donnant des séries poignantes. Il s’engage et se croise tout au long d’une faena qui va crescendo. Malgré les violents coups de tête de l’animal, l’espagnol extrait plusieurs muletazos de qualités sur les deux cornes. Son épée, légèrement tombée, fait effet et lui permet de couper la seconde oreille de la tarde.

Le dernier Yonnet est pour Octavio Chacon qui remplace Pacheco, touché au mollet. 2 piques. Le toro montre des qualités dans le dernier tiers, mobile et mettant la tête dans la muleta. Chacon réalise une bonne faena, copie conforme de sa seconde prestation. Le manque de profondeur de sa faena lui coûte sûrement un nouveau trophée, pas favorisé par une épée en demi teinte. Il tue d’une demi lame.

Saint Martin de Crau, Dimanche 3 octobre 2021

6 toros de Yonnet pour
Octavio Chacon : vuelta, salut et silence
Alberto Lamelas : une oreille et une oreille
Miguel Angel Pacheco : salut avec blessure

Jean Dos Santos

%d blogueurs aiment cette page :