Mundillo Taurino

Les toreros qui ont pris l’alternative en 2021 – 12 nouveaux venus dans l’escalafon

El Rafi, alternative le 6 juin 2021 à Arles

©Philippe Gil Mir ANFT

Après un duel “nîmo-arlésien” pour s’adjuger l’alternative de Raphaël Raucoule “El Rafi“, c’est finalement la cité arlésienne qui a accueilli l’événement. Face à une corrida de Pedraza de Yeltes, El Rafi a obtenu une oreille après avoir effectué une vuelta face à son toro d’alternative. Quelques jours plus tard, le nîmois a triomphé chez lui pour sa confirmation face aux toros de Victoriano del Rio.

Joao Diogo Fera, alternative le 6 juin à El Espinar

Torero portugais quasiment inconnu, Joao Diogo Fera a pris l’alternative à El Espinar en coupant deux oreilles de son lot de Guadajira et Paulo Caetano.

Maxime Solera, alternative le 3 juillet 2021 à Arles

Arles 2021 ©Christine Nuel

Début juillet, Maxime Solera est devenu le 70ème matador de toros français. Faute à la pandémie de Covid-19, l’événement avait été repoussé à plusieurs reprises. C’est finalement devant une corrida de La Quinta qu’elle a eu lieu avec, s’il vous plait, Morante de la Puebla comme parrain. Le phocéen a obtenu ce jour là un succès important en coupant une oreille de chacun de ses adversaires.

Alberto Pozo, alternative le 15 août 2021 à San Lorenzo de la Parilla

©Antonio Herta

60 ans après la dernière alternative face à des Miuras, Alberto Pozo a réalisé ce grand défi. Des mains de Javier Castaño et Serafin Marin, le novillero de 31 ans est devenu matador de toros. Dommage que cela ce soit réalisé dans une arènes de troisième catégorie. Alberto Pozo a coupé une oreille de son second toro de la tarde.

Cristobal Reyes, alternative le 21 août 2021 à Sanlucar de Barrameda

C’était l’un des événements de la Temporada ! Cristobal Reyes, torero de Jerez de la Frontera, a choisi de prendre l’alternative en affrontant des toros de …Miura ! Face au lot prévu pour Pamplona, l’andalou a franchi le pas à l’occasion de la corrida Magallanica de Sanlucar de Barrameda. Une après-midi pour l’histoire où Cristobal Reyes s’est hissé à la hauteur de ses deux adversaires du jour. En portant une estocade sans muleta, c’est à l’hôpital que l’espagnol avait terminé la corrida mais en laissant une grande sensation ! On le reverra en 2022 dans ce créneau.

Francisco de Manuel, alternative le 30 août 2021 à Colmenar Viejo

Jour de l’alternative, Colmenar Viejo ©Juan Carlos Maestre

Après un passage remarqué dans l’escalafon novilleril, Francisco de Manuel a pris l’alternative en fin d’été dans les arènes de Colmenar Viejo, au nord de Madrid. Fort d’une sortie en triomphe des arènes de Las Ventas en sans picadors puis en novillada pique, De Manuel pourrait être l’un des noms à retenir pour la prochaine temporada.

Tomas Rufo, alternative à Valladolid le 11 septembre 2021

Bayonne 2021

A l’image de Maxime Solera, Tomas Rufo avait lui aussi une alternative prévue avant la pandémie de Covid-19. Les plans changés, l’espagnol a réalisé une temporada de novillada sérieuse avec des sorties à Bayonne ou Mugron (pour le France). En fin de Temporada, c’est à Valladolid que le torero de Toledo a pris l’alternative en coupant 4 oreilles de la corrida de Garcigrande. On devrait lui aussi le revoir l’an prochain.

Javier Orozco, alternative à Antequera le 12 septembre 2021

Quasiment inconnu des ruedos français, Javier Orozco avait pourtant terminé la temporada 2021 en leader de l’escalafon novilleril. Avec l’arrivée de la pandémie, les plans du novillero espagnol ont été perturbés mais la programmation de son alternative a finalement eu lieu en cette année 2021. Blessé par son toro d’alternative de Manuel Blazquez, Orozco reviendra en piste estoquer son second pour décrocher deux oreilles.

José Manuel, alternative à Los Navalmorales le 15 septembre 2021

José Manuel a pris l’alternative après 14 années passées en novilladas ! A 33 ans, le torero de Murcia a réalisé son rêve en devenant matador de toros. Une après-midi difficile pour lui puisque le dernier toro de Martin Lorca l’attrapa lors de la réception capotera. A voir si l’espagnol aura une nouvelle opportunité…

Daniel Menés, alternative à Madridejos le 15 septembre 2021

Face à une corrida de Alcurrucen/El Cortijillo, Daniel Menés a pris l’alternative après plusieurs temporadas compliquées. Il obtint une vuelta face à son toro d’alternative.

Jesús Mejias, alternative à Torralba de Calatrava le 18 septembre 2021

Jesus Mejias, novillero de Ciudad Real a pris l’alternative des mains de Eugenio de Mora et Curro Diaz. Peu en vue dans notre pays en novillada piquée malgré plusieurs succès de sans picadors, l’espagnol avait débuté avec chevaux en avril 2017 dans les arènes de Cenicientos. Il prend l’alterntive à 21 ans avec succès en coupant 3 oreilles à une corrida de Las Monjas.

José Ruiz Muñoz, alternative le 9 octobre à Requena

©Antonio de los Reyes

José Ruiz Muñoz, le petit-fils de Curro Romero, a pris l’alternative après 6 temporadas dans l’escalafon novilleril. Cette saison il a toréé 10 novilladas avant de recevoir le graal des mains de José Maria Manzanares.

%d blogueurs aiment cette page :